Navigation côtière à la voile : Ports et Mouillages en Bretagne sud, en pays de Loire et en Atlantique

Voile et navigation côtière

Depuis 2009 sur Matsu un Aquila PTE de 1981, conçu par Philippe Harlé et construit par les chantiers Jeanneau puis depuis 2015 sur Confetti, deux Centurion GTE de 1973 et 1996 conçu par Kim Holman et Ed Dubois et construit par les chantiers Wauquiez, nous naviguons chaque année d'avril à octobre les week-ends voire sur plusieurs semaines en été.

Nous sommes allés jusqu'à Dielette au Nord et jusqu'à Rochefort au Sud.

Vous trouverez sur les pages "Navigation" un extrait du livre de bord de Matsu et Confetti entre avril 2009 et août 2016 décrivant 188 navigations côtières à la voile et 5 714 milles parcourus sur l'eau.

Nous naviguons avec des cartes papier et sans utiliser constamment le GPS, allant de balise en balise, d'amer remarquable en amer remarquable, suivant alignements, caps,... aussi nous ne prenons pas la route la plus directe d'autant plus que, naviguant en équipage réduit et n'étant pas en régate, nous préférons les longs bords et les allures sous pilote.

Nous avons donc tendance à souvent suivre les mêmes routes :

Vous pouvez les consulter dans l'onglet "Statistiques" classées par port ou mouillage de départ. Nous y indiquons:

  • La distance fond et la moyenne des temps de navigation passés à l'aller et au retour depuis début 2009
  • Notre appréciation ***** plutôt basée sur l'allure habituellement rencontrée, la durée, la beauté du paysage et le plaisir que nous y avons pris.

Vous pouvez aussi en tester de nouvelles dans l'onglet "Navigation "Menu" : "Estime" et estimer la distance, le temps et la vitesse moyenne en fonction de votre voilier et de la météo.

  • La distance et la vitesse surface moyenne avec toutes les réserves mentionnées ci dessus.
  • La distance et la vitesse fond route théorique étant surement différente de celle réellement suivie.

Ces navigations cotières sont issues de notre expérience et de nos connaissances de la région et les informations données peuvent être une bonne base de départ à vos navigations.

Néanmois, celles ci devront être impérativement validées à l'aide de cartes et documents nautiques officielles par le chef de bord avant toutes navigations :

- la météo, les courants, les conditions et les repères ayant surement changé,

- la trace entre deux amers étant en réalité plus proche d'un arc de cercle contournant hauts fonds, rochers que la ligne droite estimée en première approche.

- le tirant d'eau, les caractéristiques de votre voilier, votre équipage, vos humeurs étant à prendre en compte

Vous pouvez enfin consulter en détail les navigations côtières ayant servi de base aux statistiques et estimes ci dessus

Elles sont classées par année et par mois ou par port de départ ou d'arrivée: onglet "Historique".

Vous y trouverez les informations suivantes:

  • La météo indiquée à la capitainerie le matin et notée sur le livre de bord avant le départ et non les conditions de vent réellement rencontrées,
  • Les marées au point de départ ou d'arrivée donnant une idée des courants rencontrés,
  • L'heure de départ notée avant de sortir de la cabine -donc avant de commencer les préparatifs de départ - et l'heure d'arrivée notée après avoir terminé l'amarrage,....
  • Le nombre d'équipiers,
  • La distance surface de ponton à ponton indiquée par le loch intégrant donc le courant, les trajets dans les ports ou devant les portes et écluses, la distance parcourue lors des manœuvres pour hisser et affaler les voiles, ...
  • Le temps de navigation correspondant, pour les raisons indiquées ci dessus, au temps global et non à un temps pur de navigation, néanmoins le temps d'attente aux écluses et le temps passé au mouillage sont déduits,
  • La vitesse surface moyenne laquelle est, pour les raisons indiquées ci dessus, sous estimée car elle intègre par construction des temps où Matsu est à l'arrêt ou à faible vitesse,
  • L'allure de navigation qui peut permettre d'estimer le sens du vent réellement rencontré,
  • La vitesse maximum notée sur le loch quand nous avons frôlé des records au près ou sous spi, vitesse qui reste une vitesse instantanée intégrant les effets de vagues et qui est donc optimiste,
  • Une description de la navigation côtière telle qu'elle est notée sur le livre de bord,
Bonne navigation et bon vent